Waitomo – À la conquête du ver luisant

 

 

Qui aurait cru qu’en venant en Nouvelle-Zélande, j’allais revêtir la casquette (enfin plutôt le casque anti trauma crânien) de spéléologue ? Je vous le demande ! Me voilà donc la tête à l’envers, et les deux pieds sous terre…

Vêtue de mon plus beau sous-pull Thermolactyl (les fans de Damart savent de quoi je parle) et de ma lampe torche frontale, je pars en exploration à Waitomo, tel Indiana Jones à la recherche du ver luisant perdu !

 

Sur la route de Te Anga (et non de Madison)

Mon périple commence sur la route entre Waitomo Caves et Te Anga, qui recèle de 1000 trésors.

La NZ ça me botte! Haha. OK c’était la blague la plus pourrie de ce blog.

Le premier d’entre eux est le Mangapohue Natural Bridge, une réserve construite autour d’une géante arche calcaire. Il suffit d’emprunter le pont (et oui désolée, point d’acrobatie nécessitant l’intervention d’un cascadeur professionnel, ça fait tout de suite moins aventurier), de se promener sous l’arche, et d’admirer la roche, ses stalactites et ses vieux fossiles de 35 millions d’années (je ne parle pas de mes parents! haha).

 

À quelques kilomètres de ce site se trouve la grotte de Piripiri. Après une petite marche dans la boue (vous l’aurez compris, ma vie en Nouvelle-Zélande va globalement se résumer à marcher dans la boue), et après avoir allumé votre lampe torche, vous voilà prêts à explorer cette immense grotte.

Il va faire tout noiiir

 

Le prochain arrêt nous mène aux chutes d’eau de Marokopa. Une cascade à couper le souffle, à rendre sourd et à tremper son ciré Quechua!

 

La nuit tombe sur Waitomo : rendez-vous à la réserve de Ruakuri, asseyez-vous sur le pont suspendu face à la roche, éteignez vos lumières… Et le spectacle commence ! Des vers luisants par centaines s’illuminent devant vos yeux ébahis.

Ver luisant: trouvé! Ce sont les petites grottes bleues!

 

« Glowing adventures », une aventure lumineuse !

Pour admirer les vers luisants de plus près et en plus grande quantité, rien de mieux que de se rendre à Waitomo et de visiter ses grottes souterraines (la plus connue, mais aussi la plus touristique d’entre elles étant Waitomo Caves). Faire partie d’un troupeau de touristes ne me disant rien qui vaille, j’ai décidé de tenter l’expérience chez « Glowing Adventures », entreprise familiale dont les grottes se situent sur leur propriété. En petit comité (nous étions ce jour-là 3, moi et 2 allemands), le guide nous mène au fond de son jardin, nous fait traverser son champ parmi ses moutons, nous conduit vers un chemin caché par une végétation luxuriante… Et nous voilà rendus au pied des grottes, les pieds dans la rivière (aglagla), en avant (Guingamp) pour l’aventure qui va durer pas moins de 3 heures ! Et le mot aventure prend là tout son sens…

Elégamment vêtus de notre plus bel équipement de spéléologue (ça tombe bien la Fashion Week en NZ a lieu la semaine prochaine), nous marchons dans la rivière sur les cailloux glissants à contre-courant, nous pénétrons dans la grotte dans un noir absolu, nous escaladons la roche, nous nous frayons un chemin entre autres stalactites et stalagmites, nous rentrons le ventre dans de sinueux passages escarpés…

Il est curieux de se dire à quel point la grotte a traversé les âges (1 cm de stalactite = 100 ans), et de se sentir si coupé du monde. Nous avons connu l’expérience du noir absolu au fond d’une grotte : il existe finalement peu d’endroit où le connaître et où l’œil ne peut s’habituer à l’obscurité.

Enfin, le plus magique des spectacles, qui ne se trouve qu’en Nouvelle-Zélande et au sud de l’Australie : des milliers de vers luisants scintillent dans l’obscurité, accrochés sur les parois d’une roche calcaire. C’était comme regarder un ciel rempli d’étoiles… Une sensation unique, encore mieux que Disneyland! Désolée cher public, je n’ai point de photo à te montrer : il est très difficile de les photographier, et j’ai préféré profiter du spectacle. Ça vous donne une raison de plus de venir en Nouvelle-Zélande, pour les contempler par vous-même (et venir me faire un coucou) !

Il fait grand soif à chercher le ver luisant

 

Ps : Désolée papa maman pour la blague sur les fossiles, j’étais obligée de la faire !

Ps bis : Je ne suis pas peu fière de vous présenter, en haut à gauche de ce blog, ma nouvelle page vers ma carte interactive de la Nouvelle-Zélande ! Je vais encore l’améliorer mais cela vous permet déjà de mieux situer les lieux que je visite, et d’avoir une idée d’où je me trouve ici au fin fond du monde. La petite cerise sur le gâteau : si vous cliquez sur l’une des régions que j’ai parcouru, les articles que j’ai rédigé et qui y sont rattachés s’affichent. Si c’est pas magnifique ça… !

 

2 Replies to “Waitomo – À la conquête du ver luisant”

  1. Don’t worry, pas encore fossiles !… quoique, on clique sur ta carte interactive (comment tu sais faire tout ça ?!!), et d’un coup notre regard se pose sur le bureau où se trouve le bouquin NZ avec des post-it de tes virées… Comment te dire…peut-être un peu !!!! Continue à nous faire rêver !

    1. Haha, c’était pour vérifier que vous lisiez bien mes articles! et oui c’est du boulot ce blog, je l’améliore petit à petit. J’ai bien fait de pas le prendre le bouquin NZ sur mon bureau, on m’a donné le même à mon arrivée. Les articles qui suivent devraient continuer à vous faire rêver! Bisous les fossiles! 😀

Laisser un commentaire