Soutenez moi pour ma prochaine aventure au Sri Lanka avec Street Child

Petit article à part dans ce blog, pour la bonne cause…!

Le 12 avril, c’est la journée internationale du vol spatial habité. Mais c’est aussi et surtout la journée internationale des enfants de la rue… C’est donc le parfait timing pour vous parler de mon nouveau projet… ! Mon PVT en Nouvelle-Zélande approchant dangereusement de la fin, et si cela me brise le cœur en 1000 morceaux de devoir quitter ce magnifique pays, une nouvelle mission, un nouveau gros challenge, m’attend ailleurs. Alors non, il ne s’agit pas (en tout cas pas pour cette fois-ci) de partir à la conquête de l’espace à bord de mon vaisseau spatial, mais de venir en aide aux enfants défavorisés du Sri Lanka, sous l’égide de l’ONG Street Child !

Quid de Street Child ? (et voilà qu’un autre rêve se concrétise, en plus de celui de faire une mission humanitaire: placer l’expression « quid de » dans ce blog). Créée en 2008, l’ONG anglaise œuvre à favoriser l’éducation et l’accès à la scolarité aux enfants les plus défavorisés à travers le monde. Ce sont aujourd’hui plus de 121 millions d’enfants sur notre planète qui ne peuvent pas aller à l’école : l’ONG Street Child, et ses intrépides volontaires, travaillent corps et âme pour changer cela.

Image https://www.street-child.co.uk/

Le travail a commencé en 2008 en Sierra Leone avec un petit nombre d’écoliers. En moins de 10 ans, l’ONG a apporté un accès pérenne et durable à l’éducation pour plus de 100 000 écoliers, non seulement en Sierra Leone, mais aussi au Libéria, au Népal, au Nigeria, et tout récemment au Sri Lanka. Mais comment ont-ils donc réalisé cet exploit, me direz-vous ? Et bien en construisant des écoles, en formant des enseignants, avec pour visée la protection et l’amélioration du quotidien des enfants les plus vulnérables, pour leur offrir un meilleur avenir. L’association intervient notamment à la suite de catastrophes naturelles (tremblements de terre au Népal, inondations et cyclones tropicaux au Sri Lanka), mais aussi lors de catastrophes… humaines (guerres civiles).

Pour cela, l’organisation mène à bien sa mission grâce à des collectes de fonds, à la sensibilisation et à la diffusion de la cause, grâce à des événements, des partenariats et à l’engagement de ses intrépides aventuriers bénévoles. Et c’est là que j’interviens !!!

Et même Ed Sheeran a plaidé la cause, c’est pour vous dire la puissance du truc.

Image https://www.street-child.co.uk/

Ma mission, si je l’accepte (en fait c’est déjà fait), sera de partir 3 mois dans une école reculée dans le nord du Sri Lanka, et d’apprendre des notions d’anglais aux enfants (my taylor is rich. Head. Shoulders. Knees and toes. Knees and toes.). Je viendrai en aide à la communauté, avec les humbles compétences que je pourrais apporter, et je serai les yeux et les oreilles de l’ONG en leur fournissant un travail d’investigation et de prospection : recherche de partenaires locaux, de financements, l’écriture de rapports (pas sûre que je puisse y insérer mes blagounettes), l’animation et la diffusion sur les réseaux sociaux, etc etc etc.

Image https://www.street-child.co.uk/

Bien évidemment, je vous conterai tous les moindres détails de cette merveilleuse aventure: un petit frère (ou une petite sœur) de jepeuxpasjaihaka devrait donc voir très prochainement le jour… ! (stay tuned!)

Cela vous semble excitant ? Vous trépignez d’impatience de découvrir ce nouveau blog en devenir, de découvrir la vie et le déroulement d’un volontariat international au sein d’une ONG, de visiter virtuellement avec moi le Sri Lanka ???

Dans ce cas, faites péter vos tirelires !!!

Image https://www.street-child.co.uk/

…Oups j’ai oublié de le mentionner ? La seule condition préalable à la validation de mon volontariat est la récolte de fonds d’une valeur de 1 200€… !!

Alors oui, 1 200€ c’est une certaine somme, mais voyez ce qu’on peut faire avec 1 200€ et pour même moins que ça :

  • pour 20 petits euros de rien du tout : on fournit une aide d’urgence à une famille.

  • pour à peine 35 euros : un enfant peut aller à l’école pendant 1 an, vous avez bien lu, 1 an !

  • pour 70 euros, on met en place un petit commerce familial assurant la scolarité des enfants

  • pour 270 euros, on finance le salaire d’un enseignant pendant 1 an. Ami(e)s instituteurs (trices), et je sais que vous êtes nombreux (ses) à me suivre sur ce blog, c’est à vous de jouer.

  • Enfin, le GRAAL, le but à atteindre : 1 200€, 1 200€ et on construit ou rénovons une école dans une région reculée, matériel éducatif inclus !

C’est donc l’heure pour moi de passer dans les rangs avec ma petite tirelire virtuelle et de vous fournir le lien vers ma cagnotte :

Soutenez-moiiiiii

C’est rapide, c’est efficace, c’est simple, bref c’est merveilleux, et en plus c’est même déductible de vos impôts, que demande le peuple. (Svp ne me laissez pas seule donatrice de ma propre collecte de fonds, c’est la loose). En plus, j’ai pris ma photo lors du pic de ce que je soupçonne être une angine : rien que pour ça, ça mérite un petit don (et ça montre à quel point je suis dévouée à la cause).

C’est bien de cette tête d’angineuse là que je parle.

Bien sûr, libre à vous de mettre ce que bon vous semble, à hauteur de vos moyens (je prends même 1 euro.) A défaut, je prends aussi les encouragements et les messages de soutien.

Si tout cela vous semble louche et que vous voulez en savoir plus sur l’ONG (et être sûrs que je ne détourne pas vos sous pour m’offrir un voyage à Bora Bora), je vous invite à consulter les pages :

N’hésitez pas à lire leur histoire et leurs combats. Et qui sait, ça sera peut-être vous le prochain petit intrépide aventurier/volontaire international à partir sauver l’humanité… !!

Ps I love you : d’avance un grand merci, de ma part et de la part de mes futurs enfants du Sri Lanka, pour vos dons/soutiens/encouragements/mots d’amour !!!

Comme le dirait si bien Feu Michael Jackson,

Heal the world,

Make it a better place

For youuu and for me

and the entire human race !!!!

2 Replies to “Soutenez moi pour ma prochaine aventure au Sri Lanka avec Street Child”

  1. Mais t’es brune en fait??😉

    1. J’avoue, il s’est passé un phénomène étrange en NZ: mes cheveux ont poussé hyper vite et sont devenus bruns!!! Qui sait, au Sri Lanka je vais peut-être devenir rousse

Laisser un commentaire