La tournée des volcans d’Auckland

La ballade « Coast to Coast Walkaway » est la parfaite opportunité de découvrir Auckland en long, en large et en travers. Elle relie d’un bout à l’autre sur 16 kms les ports de Waitemata et de Manukau, en nous faisant découvrir les parcs, les volcans et les quartiers historiques qui jalonnent la ville.

Pour ma part, je ne l’ai fait qu’à moitié, mes jambes refusant de me porter sur 16 kms… ! Il faut savoir que les rues d’Auckland sont très vallonnées, vaut mieux avoir les mollets entrainés (College Hill street, je t’ai maudit plus d’une fois).

Je me suis contentée de joindre les 3 principaux cônes volcaniques d’Auckland : le Mont Eden, Domain Hill & One tree hill.

Le mont Eden (ou Mount Eden en English ou Maungawhau en maori), est un volcan (endormi je précise, no panic) de 196 mètres d’altitude. Et on les sent passer quand on marche déjà depuis 1 heure… ! Mais cela vaut le coup : c’est le plus haut sommet naturel d’Auckland, avec une vue à 360 degrés sur toute la ville. la vue y est donc juste époustouflante, quand on a la chance qu’il fasse beau (ici c’est un peu comme en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour) et que la vue soit dégagée… !

 

 

Petite vue bien sympatoch du Mont Eden
Auckland ou la ville du mollet en béton

 

Une fois mon souffle récupéré, je me suis dirigée vers un autre volcan emblématique de la ville : le One Tree Hill (Colline de l’arbre solitaire), qui se trouve dans le très authentique Cornwall park.

J’étais particulièrement impatiente de visiter One Tree Hill, d’une part parce que je suis une grande fan de la chanson de U2 (rien à voir avec la série les frères Scott… !) et d’autre part pour la symbolique qu’elle dégage. Son nom proviendrait d’un arbre solitaire qui surplombait la ville sur cette colline sacrée pour les Maoris, et qui aurait été abattus par les colons en 1852.

Si, comme moi vous êtes téméraires, choisissez de grimper la colline via les petits chemins qui passent entre les troupeaux de moutons. Attention ça glisse (mon derrière s’en souvient doublement), et évitez de faire le boulet comme moi en tournant autour de la colline indéfiniment pour trouver la sortie… !

 

I’ll see you again when the stars fall from the sky

 

And the moon has turned red over One Tree Hill

 

Je termine ma promenade par le Domain Hill, le plus ancien parc d’Auckland, bâtit sur un volcan éteint. C’est ici que se trouve l’un des musées les plus connus de Nouvelle-Zélande : the Auckland War Memorial Museum, à la fois musée et mémorial de guerre.

Etant un peu limite niveau timing, j’ai préféré flâner dans le parc et dans ses jardins tropicaux, très biens entretenus. Une occasion de plus pour me rappeler que je suis bien en automne. Comme dirait feu Boby Lapointe : « L’été où est-il ????! »

Un petit goût d’Italie

Gosh j’ai osé cité Boby Lapointe!

4 Replies to “La tournée des volcans d’Auckland”

  1. Petit instant culture G : je ne savais pas que la chanson de U2 évoquait cet endroit de la Nouvelle-Zélande. La première photo de ton article est superbe 🙂

    1. Pour aller plus loin dans l’instant culture G: la chanson est dédiée à la mémoire de l’assistant néo-zélandais de Bono! 😉

      1. Yes j’ai vu sur wikipedia !

  2. J’adore !!! Merci pour ce dépaysement depuis le canapé :D. Ça fait du bien de te lire, je te sens tout prêt <3

Laisser un commentaire